• Fusillade de Tiège: un quatrième suspect arrêté en Croatie

    Il y a 1 mois - Par RTBF

    Un quatrième suspect a été arrêté dans le cadre de l'enquête de la fusillade de Tiège, où deux policiers avaient été blessés lors d'une course-poursuite. Il s'agit d'un ressortissant croate, Nicolas Grbesa, a confirmé le Parquet de Liège, division Verviers. Un mandat d'arrêt européen avait été lancé à son encontre.
    Le suspect est bien connu de la justice. Homme de stature imposante ayant la réputation de très bien connaître et manier les armes, Nicolas Grbesa a été condamné pour l'attaque violente d'un fourgon à Saint-Nicolas, en mai 2002. Plusieurs véhicules, des armes et une grosse...
    Lire la suite ...

     

  • Fusillade de Tiège: le quatrième homme, de nationalité croate, interpellé

    Fusillade de Tiège: le quatrième homme, de nationalité croate, interpellé

    Il y a 1 mois - Par RTBF

    Un quatrième suspect a été arrêté dans le cadre de l'enquête de la fusillade de Tiège, où deux policiers avaient été blessés lors d'une course-poursuite. Il s'agit d'un ressortissant croate, Nicolas Grbesa, ont confirmé les magistrats en charge de l'enquête.
    L'intéressé est loin d'être un inconnu pour la justice belge : il a été condamné à dix ans de réclusion pour l'attaque à l'explosif d'un fourgon à Burenville en banlieue, en 2002, une attaque menée à grand renfort d'explosifs.
    Son nom a été cité à plusieurs reprises, notamment en cour d'assises, lors d'un des multiples procès de la...
    Lire la suite ...

     

  • Fusillade de Tiège: le quatrième homme, un croate, interpellé

    Fusillade de Tiège: le quatrième homme, un croate, interpellé

    Il y a 1 mois - Par RTBF

    Un quatrième suspect arrêté: il s'agit d'un ressortissant croate, Nicolas Grbesa. Les magistrats en charge de l'enquête ont confirmé cette information. L'intéressé est loin d'être un inconnu pour la justice belge. Il a été condamné à dix ans de réclusion pour l'attaque à l'explosif d'un fourgon à Burenville en banlieue, en 2002, une attaque menée à grand renfort d'explosifs.
    Son nom a été cité à plusieurs reprises, notamment en cour d'assises, lors d'un des multiples procès de la "bande à Habran": c'est en effet la surveillance de la téléphonie de Nicolas Grbesa qui avait permis aux...
    Lire la suite ...