• Chassés de Facebook et Twitter, les extrémistes de Trump s'épanchent ailleurs

    Il y a 2 jours - Par RTBF

    Gab au lieu de Twitter, MeWe pour remplacer Facebook, Telegram comme messagerie, et Discord pour les initiés: bannies des plateformes grand public, les mouvances conspirationnistes et de suprémacisme blanc américaines, soutiens affichés de Donald Trump, se sont repliées sur des réseaux plus confidentiels et plus difficiles à réguler.
    "Les partisans de Trump les plus extrêmes étaient déjà bien installés sur les plateformes alternatives", constate Nick Backovic, un chercheur de Logically.AI, une société spécialisée dans la désinformation numérique. "Facebook et Twitter ont été très lents à...
    Lire la suite ...