• Un observateur belge des élections boliviennes dénonce avoir subi des pressions

    Il y a 2 jours - Par RTBF

    Le Belge Maxime Ramirez, qui participe à la mission d'observation internationale des élections générales de dimanche en Bolivie, dénonce des pressions subies à son arrivée dans le pays. Le mouvement Demain, dont il est membre, se dit "inquiet" pour son "intégrité physique", a-t-il fait savoir dimanche.
    Harcèlement et menaces par les services de sécurité
    La mission a été accréditée par l'autorité électorale bolivienne, mais ses membres "ont été harcelés et menacés dès leur arrivée par les 'services de sécurité'", dénonce le mouvement. D'autres observateurs internationaux rapportent...
    Lire la suite ...