• La chronique de Paul Krugman: l'épidémie d'infaillibilité de l'Amérique

    Il y a 8 mois - Par RTBF

    Deux semaines après que le Président Donald Trump a affirmé, de manière bizarre, que l'administration Obama l'avait mis sur écoute pendant sa champagne, son porte-parole a suggéré que la GCHQ - l'équivalent britannique de la NSA - l'Agence de Sécurité Nationale - était responsable de ces écoutes imaginaires. Les responsables britanniques se sont indignés. Et la presse britannique s'est rapidement fait l'écho des excuses de l'administration Trump.
    Mais non : alors qu'il rencontrait la chancelière allemande, encore un allié qu'il se met à dos, Trump a insisté sur le fait qu'il n'y avait...
    Lire la suite ...