• Charles Michel désapprouve-t-il la mise à l'honneur de Ken Loach à l'ULB?

    Il y a 5 mois - Par RTBF

    Le Premier ministre Charles Michel a pris position ce mercredi, à mots couverts, sur la mise à l'honneur de Ken Loach à l'Université Libre de Bruxelles. Il s'est exprimé à l'occasion d'une cérémonie organisée à la Grande Synagogue de Bruxelles pour les 70 ans de l'Etat d'Israël. L'ULB remettra jeudi au cinéaste britannique le titre de docteur honoris causa.
    Ce choix a été dénoncé par plusieurs organisations et personnalités juives en raison de déclarations de Ken Loach à propos de la Shoah et l'antisémitisme jugée ambiguës. Charles Michel, dans son discours, ne pouvait donc pas faire...
    Lire la suite ...

     

  • Charles Michel désapprouve la mise à l'honneur de Ken Loach à l'ULB

    Charles Michel désapprouve la mise à l'honneur de Ken Loach à l'ULB

    Il y a 5 mois - Par RTBF

    Le Premier ministre Charles Michel a désapprouvé mercredi à mots couverts la mise à l'honneur de Ken Loach à l'Université Libre de Bruxelles. Il s'est exprimé à l'occasion d'une cérémonie organisée à la Grande Synagogue de Bruxelles pour les 70 ans de l'Etat d'Israël. L'ULB remettra jeudi au cinéaste britannique le titre de docteur honoris causa.
    Ce choix a été dénoncé par plusieurs organisations et personnalités juives en raison de déclarations de Ken Loach à propos de la Shoah et l'antisémitisme jugée ambiguës.
    "Notre fermeté doit être totale. Aucun accommodement avec l'antisémitisme ne...
    Lire la suite ...

     

  • Charles Michel désapprouve la mise à l'honneur de Ken Loach à l'ULB

    Charles Michel désapprouve la mise à l'honneur de Ken Loach à l'ULB

    Il y a 5 mois - Par RTBF

    Charles Michel a exprimé sa désapprobation de la mise à l'honneur de Ken Loach à l'ULB, à l'occasion des 70 ans d'Israël.
    Ken Loach, double palme d'or à Cannes, avait suscité la controverse suite aux accusations de plusieurs associations juives envers le cinéaste, qui lui reprochent ses positions pro-palestiniennes et des propos antisémites et négationnistes.
    L'ULB avait sommé le réalisateur de clarifier sa position. Ce qu'il avait fait en déclarant "condamner toute forme de déni de l'Holocauste ou "négationnisme". Et s'est expliqué: "Toute ma vie, j'ai pris parti pour ceux qui sont...
    Lire la suite ...