• Dieselgate: Renault et Stellantis rejettent les accusations de tricherie

    Il y a 6 jours - Par La Tribune

    Les deux groupes automobiles ont été mis en examen cette semaine après quatre ans d'instruction. Ils sont soupçonnés d'avoir mis en place des logiciels qui permettent de désactiver illégalement les appareils de dépollution. Les constructeurs estiment que les dispositifs mis en place n'étaient pas seulement légaux, mais nécessaires...
    Lire la suite ...